Work From Anywhere : Petit tour d’horizon des nombreux avantages...

January 4, 2021
Actualités

Pourquoi adopter le Work From Anywhere ? Petit tour d’horizon des nombreux avantages...

Après le succès du télétravail, une nouvelle tendance vient bousculer l'organisation traditionnelle de nos bureaux. Le travail devient flexible et nomade, les collaborateurs des entreprises gagnent en autonomie. En un mot : le "Work from Anywhere" séduit.

Accorder à ses collaborateurs la possibilité de choisir leurs conditions de travail, c’est partir du postulat que, selon le principe du Work From Anywhere, les employés sont les mieux placés pour connaître leurs conditions optimales de productivité et de bien-être. Et si c’était vrai ?

Selon une étude de la Harvard Business Review, à poste égal, le collaborateur moyen serait prêt à accepter une baisse de salaire de 8% en contrepartie de la possibilité de travailler d’où il veut, quand il veut.

Petit tour d’horizon des avantages de ce mode de travail...

Work From Anywhere : plus de flexibilité pour les employés

Si les collaborateurs des entreprises s’intéressent autant au Work From Anywhere, c’est parce qu’il leur permet de conjuguer leur vie professionnelle à leurs projets personnels. Plusieurs critères entrent en ligne de compte… 

Vivre et travailler n'importe où

L'avantage le plus évident et universel du Work From Anywhere est sans doute sa flexibilité géographique. Le travail nomade, c’est la liberté ! Peu importe où se trouve votre collaborateur : si son travail peut s'effectuer à distance, un bon équipement et une connexion internet suffisent pour qu’il puisse s'atteler à ses missions. 

Une situation qui aura tendance à séduire les personnes en situation de double carrière, s'épargnant ainsi les allers et retours entre deux villes, mais aussi les globe-trotters, les freelances et autres digital nomades qui souhaitent travailler sans faire de croix sur leur vie personnelle. 

En France, c’est sur ce principe que les collaborateurs de Payfit sont libres d'aller vivre en province ou de partir à l’étranger plusieurs mois, tant que le bon développement et la qualité de services de l’entreprise ne sont pas remis en cause. 

Certains pays s’intéressent d’ailleurs de près à ce nouveau mode de travail : L’Estonie, la Barbade ou encore L’île Maurice, ont même créé une nouvelle catégorie de visa d'emploi pour ces travailleurs d'un genre nouveau. Une démarche révélant les opportunités économiques et culturelles émanant d’un système où les cerveaux ne sont pas cantonnés aux lieux stratégiques d’emploi.

Nomade : vers une meilleure qualité de vie

Travailler de n'importe où permet logiquement d'aller vivre où bon nous semble. S’installer à proximité de sa famille, en bord de mer ou à la campagne au plus près de ses loisirs, chacun est libre de trouver l’environnement propice à son épanouissement.

La flexibilité géographique favorise aussi le travail asynchrone, c’est-à-dire sans contact direct entre les collaborateurs. Travailler quand on le souhaite permet d'intégrer d’autres priorités que le travail entre 9h et 18h. Au sein de la startup Alan par exemple, l’organisation en Work From Anywhere fonctionne puisque l’accent est mis sur la responsabilité individuelle. Que l’on souhaite aménager ses horaires pour aller chercher ses enfants à l’école, ou que l’on se considère plus productif en commençant sa journée à 10 heures, chaque collaborateur est libre de choisir l’organisation qui lui convient. La seule obligation est de ne pas dégrader le bon fonctionnement de l’entreprise.

Mieux que le télétravail : un meilleur niveau de vie

L'argument populaire veut que si le Work From Home (le télétravail) permet de promener son chien pendant sa pause déjeuner, le Work From Anywhere quant à lui, permet de déménager dans une région où Médor aura son propre jardin. Un salaire parisien par exemple permettra d'avoir un excellent niveau de vie dans une ville aux loyers moins élevés, et offrira donc une situation très avantageuse.

Work From Anywhere : une influence positive sur l’organisation et l’environnement de l’entreprise

En plus de présenter des avantages sur le plan humain, le Work From Anywhere offre aux entreprises un nouveau mode d’organisation rationalisé et optimisé à toutes les échelles. Le travail flexible, outil phare de la qualité de vie au travail, est en effet un important levier de performance... 

Des collaborateurs plus heureux et donc plus productifs

Sans en faire une généralité, il a été prouvé qu’une organisation plus flexible peut avoir un effet positif sur la capacité de travail au sein des entreprises. Voici deux exemples concrets qui ont permis de chiffrer les bénéfices du WFA quant à la productivité des collaborateurs qui en bénéficient.

En 2013, l'USPTO (Bureau Américain des Brevets et des Marques de Commerce) est placé en tête du classement "Great Places to Work", qui distingue chaque année les entreprises les plus performantes en termes d’expérience collaborateur. Un an plus tôt, l’entreprise adoptait le WFA.

En plus d'avoir significativement augmenté le bien-être au travail de ses employés, l'USPTO a noté une augmentation individuelle du nombre de brevets évalués par mois de 4,4%, selon l'étude Work-From-Anywhere, The Productivity Effects of Geographic Flexibility.

D’autre part, une étude lancée en 2015 par les professeurs Nicholas Bloom et James Liang dans une agence de voyage chinoise a relevé qu’une fois autorisés à travailler en WFA, les salariés du centre d’appels voyaient leur productivité augmenter de 13% en moyenne. Cette hausse s'explique en fait par la diminution naturelle du temps de pause nécessaire lorsqu'on travaille dans un environnement dans lequel on se sent bien. Les résultats soulignent également une diminution des congés maladies, grâce à un environnement de travail plus confortable et sain, et un régime alimentaire plus équilibré.

Chaque organisation ayant sa propre culture, le WFA n'est pas forcément synonyme d'une meilleure productivité. Cependant, ces exemples sont à mettre en lumière pour comprendre l'impact positif que peut avoir une organisation du travail plus flexible. Le bien-être des employés y étant étroitement lié...

Des bureaux flexibles pour une réduction des coûts immobiliers

Autoriser ses collaborateurs à travailler d’où ils le souhaitent a un impact direct sur le taux de fréquentation des bureaux. L’usage de ces espaces évolue naturellement, ils deviennent des ressources partagées liées à la rotation des occupants. 

Réduire le nombre de bureaux disponibles tout en fluidifiant leur utilisation devient alors un enjeu capital pour les entreprises. S’appuyer sur une solution technologique pour organiser les espaces de travail et visualiser les lieux de travail des collaborateurs en devient la clé.

Ces aménagements ont pour conséquence de réduire les coûts investis dans l’espace de travail sans rogner sur le bien-être des collaborateurs, alors que l’immobilier est le deuxième poste de dépense pour les entreprises.

Par exemple, L'USPTO estime que la mise en place du WFA lui a permis d'économiser 38,2 millions de dollars sur la première année. Une somme non négligeable !

Si l’argument financier n'est pas la seule motivation, il n’en reste pas moins convaincant. Le WFA permet effectivement de dégager des marges intéressantes et investissables pour le développement de l'entreprise. Par exemple, en mettant en place une règle de 1 jour de télétravail par semaine, il faudra viser un ratio de 0.8 poste par employé, soit une économie de 20% sur les coûts immobiliers.

Une économie significative sur laquelle il faut veiller à être transparent envers les salariés au cours d’une transition vers le WFA. Mal informés, les collaborateurs pourraient développer des sentiments de rejet envers ce nouveau mode d’organisation. Plutôt que d’y voir un aménagement pertinent et rationnel, ils pourraient vivre cette transition comme une manœuvre financière aux dépens de leur confort de travail. 

Écologie :  des avantages significatifs pour une meilleure marque employeur

Les salariés des entreprises ayant adopté le WFA ne sont plus soumis aux (parfois très longs) trajets quotidiens pour se rendre sur leur lieu de travail. Une évolution qui entraîne de grandes conséquences.

Les Français parcourent en moyenne entre 5 à 30 km chaque jour pour se rendre au travail. 70% d’entre eux utilisent pour ce faire leur voiture. Partant de ce constat, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) estime que le travail à distance permettrait de réduire d’environ 30% les impacts environnementaux annuels des déplacements professionnels. 

Et nous n’avons pas le monopole du trajet professionnel en voiture. En 2018, les Américains passaient environ 5 heures par semaine dans leur voiture pour rejoindre leur lieu de travail. L'USPTO estime ainsi qu'en 2015, ses travailleurs à distance ont parcouru 84 millions de kilomètres de moins que s'ils se rendaient au siège social, ce qui a permis de réduire les émissions de carbone de plus de 44 000 tonnes.

Un argument de poids dans le contexte de crise écologique que nous connaissons, où les salariés comme les consommateurs exigent des entreprises de surveiller leur impact sur l’environnement. Proposer une alternative aux trajets quotidiens polluants et chronophages peut ainsi devenir un réel atout pour une marque employeur, qui permettra à l’entreprise de se différencier et d’attirer certains talents. 

Work From Anywhere : quelques points de vigilance 

L’organisation parfaite n’existant pas, certains paramètres sont à surveiller pour éviter que la politique positive du WFA ne se transforme en souffrance pour les collaborateurs. 

Travailler à distance ne doit pas vouloir dire travailler isolé

La vie en entreprise comporte son lot d’interactions informelles, comme les pauses café ou les “small talks” entre deux portes. Ces moments contribuent au sentiment de bien-être en entreprise. En se sentant à l’aise, intégrés dans leur espace professionnel, les collaborateurs vont être plus impliqués et productifs. 

Travailler à distance peut donc fragiliser ce schéma naturel de fonctionnement. Pour pallier ce manque, plusieurs solutions existent :

  • Le siège peut être utilisé comme point de rassemblement. Les équipes peuvent utiliser les bureaux non comme lieu conventionnel de travail mais comme espace ponctuel de rencontre et de partage. 
  • Les managers peuvent créer des moments d’échanges informels. Paradoxalement, un lien naturel peut-être créé “artificiellement”. Chez Alan, les Donuts, discussions informelles en visio, permettent de rencontrer chaque semaine un nouveau collaborateur et d’échanger avec lui sur des sujets non liés à leurs missions professionnelles.

Travailler quand on le souhaite ne veut pas dire travailler tout le temps... ou jamais !

En s’émancipant du cadre des horaires classiques de travail de 9h-18h, et en travaillant de n’importe où, sans restriction, le risque est de ne plus discerner les moments de travail des moments de vie personnelle. 

La France se montre pourtant très en avance sur ce sujet : dès 2017 elle intègre le principe de droit à la déconnexion dans son code du Travail. Cependant, la mise en pratique peut parfois être plus compliquée que prévu, en particulier au sein d’une entreprise en travail asynchrone.

Il est donc nécessaire d’instaurer une frontière bien délimitée entre vie professionnelle et privée, pour que l’une n’empiète pas sur l’autre. Que l’on décide de dédier une pièce ou un espace chez soi à son activité professionnelle, ou même seulement de jongler entre deux sessions sur son ordinateur, cette frontière, même symbolique, permettra de ne pas perdre le cap. 

Et puisque le problème n’est pas toujours d’arrêter de travailler, mais parfois simplement de s’y mettre, le WFA nécessite de trouver un rythme de vie et de travail qui convient et motive chacun de ses collaborateurs. Sans cela, difficile de ne pas se déconcentrer toutes les cinq minutes. Une formidable occasion d’apprendre à écouter ses besoins et ses envies, pour un travail plus productif.

Pour résumer

Vous avez maintenant les clés de compréhension et d’appréciation du Work From Anywhere, dont les avantages sont nombreux.

Le Work From Anywhere a donc le potentiel de créer une véritable valeur ajoutée pour les entreprises et leurs salariés, mais nécessite une très bonne organisation en amont pour s’assurer de ne pas dégrader ses avantages. 

Pour vous accompagner au mieux dans le processus de transition vers une organisation en WFA, nous vous proposerons dans notre prochain article de découvrir les solutions concrètes de transition vers le Work From Anywhere, avec les outils nécessaires !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les articles directement dans votre boîte mail.

Et si vous souhaitez découvrir comment Flitdesk vous aide à gérer votre organisation et vos équipes entre bureaux et télétravail, rejoignez-nous par ici !



Julian Dufoulon

CEO et cofondateur de Flitdesk

Plus d'articles

Restons en contact

Suivez l'actualité de Flitdesk et recevez nos conseils pour gérer vos espaces, en entreprise ou en coworking.

Merci ! Vous avez bien été ajouté à notre liste !

Oups! Quelque chose n'a pas fonctionné...